En tant que coach sportif, vous n’êtes probablement pas habitué au télétravail et certainement pas forcé par un confinement qui dure ! 

Pour vous aider à passer la crise dans les meilleurs conditions possibles, nous avons compilé quelques conseils utiles…

Adaptez votre business au télétravail

Aménagez vous un espace de travail

Vous pouvez d’ores et déjà oublier le canapé, la table du salon ou le coin du bar de votre cuisine. Dans un monde idéal, vous devriez avoir un bureau dans une pièce indépendante. Ce n’est bien sûr pas accessible à tout le monde mais il doit être possible de vous aménager un “espace bureau” séparé (utilisez un paravent par exemple). 

Investissez dans du bon matériel

En dehors de votre ordinateur, il vous faut une bonne chaise (ou un swissball), des classeurs, un bon écran déporté, une lampe avec une lumière variable…  Il s’agit d’un petit investissement de départ si vous n’avez pas ces accessoires mais une mauvaise posture, des problèmes de vue ou le temps perdu à chercher vos documents seront sûrement plus coûteux.

Expérimentez le Deep Working

Un des avantages du télétravail est de ne pas être constamment interrompu.e par des collègues, des adhérents, une livraison, un coup de téléphone… Toutefois, il peut subsister chez vous quelques distractions et si vous souhaitez vous plonger profondément dans une tâche vous devriez aimer le Deep Working. Cette méthode vous aidera à configurer votre espace et définir votre routine pour optimiser vos séquences de travail.

Poursuivez vos activités par tous les moyens

Gardez le contact avec vos clients

Tout le monde est confiné, votre famille, vos amis, vos collègues et vos clients qui attendent certainement de vos nouvelles.

Plus disponibles, vous observerez probablement un taux d’ouverture de vos mails plus important qu’à la normale. N’hésitez donc pas à solliciter vos clients et prospects en proposant des rendez-vous virtuels ou bien en envoyant vos dernières actualité via une newsletter dédiée à votre activité. 

Proposez vos cours à distance

Votre objectif est clair : développer une stratégie en ligne pour fidéliser et développer votre clientèle. Mais faire des cours de fitness à distance ne s’improvise pas ! Voici les trois principales étapes pour lancer ses cours : 

  1. Créez une page web pour déclencher les inscriptions des personnes qui souhaitent suivre votre cours à distance.
  2. Préparez un mail automatique avec les principales informations du cours (lien du cours, durée, thématique, matériel nécessaire, niveau, etc…). 
  3. Diffusez votre cours en utilisant la technologie adéquate : 
  • Un groupe Facebook pour lancer un live. Pratique mais à n’utiliser que pour un petit atelier.
  • L’application Zoom qui la solution la plus fiable pour faire de la visioconférence à distance avec une simple installation sur téléphone ou laptop.
  • La plateforme Fitners qui est un outil tout en un pour proposer vos cours de fitness à distance.

Une fois que vos clients seront habitués à vos cours, vous pourrez :

  • Proposer un prix libre afin de soutenir votre initiative « gratuite » pour vous aider à continuer.
  • Monétiser cette nouvelle audience quand les cours classiques reprendront.
  • Monétiser cette nouvelle audience en continuant les cours à distance !

Mettez en avant toutes vos compétences

Confinement oblige, le trafic sur les réseaux sociaux n’a jamais été aussi élevé. Vous pouvez donc mettre en avant vos connaissances en nutrition, votre entraînement personnel, votre analyse des événements…

Votre objectif N°1 : votre santé

On ne le répètera jamais assez, tout le monde doit maintenir les réflexes primordiaux : appliquer la distanciation sociale, limiter les contacts physiques, se laver les mains, faire très attention aux personnes âgées …

Toutes les salles de sport ont fermé pour une bonne raison : plus on participe à des événements collectifs, plus nous avons de chance de contracter le COVID-19…

 Vous avez par ailleurs la possibilité de consulter un médecin à distance en utilisant un des services suivants : Livi, Doctolib, ou Qare. Cette consultation est couverte par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Prenez des pauses régulièrement

L’avantage d’une telle période c’est que l’on peut s’organiser comme on le souhaite. Travailler tôt le matin, seulement l’après midi ou le soir… Il faut toutefois éviter de passer ses journées enfermé.e sur son poste de travail. 

Prenez donc le temps de sortir de chez vous, au moins une fois par jour et, idéalement, continuez votre entraînement, cela vous permettra de maintenir votre motivation et vous reviendrez plus productif.

Restez informé

Aides de l’État, report des charges, chômage partiel… Difficile de trouver les bonnes infos pour faire valoir vos droits.

Comme beaucoup de coachs sportifs, si vous êtes indépendants, vous pouvez peut-être bénéficier du fond de solidarité

Shine, une néo-banque propose sur son site internet  un simulateur qui vous permet de vérifier votre éligibilité.