Vous voyez partout à la télévision ou sur la toile des gens s’adonner à un sport étrange, tout fait de tractions, de levés de pneus ou de coups de marteau. Aucun doute : ce sont bien là des pratiquants de CrossFit, discipline pluridisciplinaire qui nous vient tout droit des États-Unis. 

Son succès est phénoménal, et pas une semaine ne passe sans qu’en France ne s’ouvre une nouvelle salle dédiée à ce sport. Les policiers, militaires et autres pompiers l’ont intégré à leur programme depuis longtemps.

Nous avons consacré cet article à une présentation complète du CrossFit, son histoire, ses principes et son succès. 

D’où vient le CrossFit ?

Aux origines du CrossFit se trouve un ancien gymnaste universitaire américain du nom de Greg Glassman. C’est lui qui, accompagné de son épouse Lauren Glassman, aurait inventé les principes fondamentaux de la nouvelle pratique sportive dans les années 1970. Et comme nous allons le voir, si l’histoire commence dans le garage du couple, le CrossFit va très rapidement devenir un phénomène mondial et ses créateurs gagner des fortunes.

En effet, quelques années plus tard, les Glassman créent le premier centre affilié de CrossFit, à Santa Cruz, et aussitôt, le coach sportif est repéré par les services de polices de la ville qui décident de l’embaucher pour entraîner leurs équipes avec ce nouveau programme sportif complet. Puis, en 2000, face au succès montant de son programme, Greg Glassman décide de créer l’entreprise CrossFit Inc., et de lancer un site internet afin d’en étendre la communication au monde entier. Le programme devient une marque, et le nom s’impose peu à peu.

C’est un succès fulgurant et dès 2012 l’entreprise réalise un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars, chiffre qui double dès l’année suivante grâce aux séminaires organisés par Glassman, aux certifications des coaches sportifs toujours plus nombreux à vouloir enseigner la discipline ainsi qu’aux CrossFit Games, évènement sportif suivi chaque année par des milliers de personnes. 

Sans oublier bien sûr les royalties de la marque déposée puisque depuis lors, toute « box » (salle d’entraînement dédiée au CrossFit) qui souhaite utiliser le nom et la marque inventée par Glassman, doit s’acquitter annuellement de 3000$ d’affiliation.

Le CrossFit et l’esprit d’équipe

Nous voulons revenir sur l’un des aspects les plus intéressants du CrossFit, lequel est étroitement lié à une action très spontanée du créateur du CrossFit à ses débuts : l’esprit d’équipe.

Nous avons traité plus haut du lancement du site dédié au CrossFit. Or dès les débuts, Glassman utilisait cette plateforme pour partager quotidiennement des « routines d’entraînement » appelées WOD (pour Workout Of the Day). 

Outre le fait que ces WOD soient depuis devenues de véritables sources d’inspiration pour les coachs à travers le monde, il est important de noter ici que cette pratique a lancé les bases philosophiques de ce nouveau sport. En effet, en partageant gratuitement ces programmes et exercices, Glassman ne s’est pas contenté de proposer au monde une série d’exercices physiques, mais a proposé aux adeptes une nouvelle mentalité, basée sur l’entraide et l’émulation. 

Peut-être faut-il voir là le secret du succès du CrossFit à travers le monde, puisque tout nouvel adhérent, quels que soient son sexe, son âge ou sa profession, est considéré comme étant apte à pratiquer tel ou tel WOD, selon une intensité qui lui sera propre. 

Mais surtout, l’essence du CrossFit repose souvent sur le travail collectif, puisqu’il s’agit là d’une pratique s’exerçant généralement en groupe, où convivialité et challenges sont de mise afin que chaque participant se mesure à d’autres, compare ses résultats et trouve à la fois émulation et soutien dans l’épreuve. 

Et vous pouvez nous croire, en atteignant un certain niveau, le soutien de ses condisciples est une puissante source de motivation, car un workout en pleine intensité peut s’avérer être littéralement un parcours du combattant !

Principes fondamentaux et structure d’une séance de CrossFit :

Pour bien comprendre son fonctionnement, il faut donc observer que le CrossFit n’est pas un sport, mais plutôt la réunion de plusieurs sports. D’ailleurs c’est de là que vient son nom, CrossFit étant la contraction de « cross fitness » ou « entraînement croisé ».

Il s’agira donc d’établir un programme de fitness spécialisé, afin de parfaire la compétence physique du sportif dans chacun des dix domaines reconnus que son l’endurance cardiovasculaire et respiratoire, la force, la résistance, la force, la souplesse, la puissance, la vitesse, la coordination, l’agilité, la puissance, l’équilibre et la précision. 

En CrossFit, ces 10 domaines s’articulent, pour la structuration des WOD, en 3 axes : Gymnastique, Cardio, et Haltérophilie.

À noter que chaque séance de CrossFit répond à un rituel bien huilé, puisqu’avant de commencer la séance personnalisée (séquence des WOD), tous les participants seront appelés à un temps d’échauffement (Warm Up), puis de révision technique des mouvements (Skills) présents dans le WOD du jour. 

Exemples de WOD utilisés en CrossFit :

Vient donc ensuite le Workout Of the Day. Pour s’y retrouver parmi cette multitude d’exercices et de l’enchaînement, les pratiquants de CrossFit utilisent un jargon spécifique, souvent désigné par un prénom. On trouve ainsi les WOD Cindy, Murph, Barbara, ou Angie. Bien sûr, les exemples sont déclinables et personnalisables à l’infini, pour le plus grand plaisir des coachés. 

De plus, ces enchaînements devront être pratiqués sous certaines conditions, à l’exemple du AMRAP (As Many Round As Possible, soit autant de répétitions que possible en une certaine durée) ou du EMOM (Every Minute, One the Minute, où les pratiquants recommencent au point de départ leur cycle à un certain temps donné de l’horloge). 

De sorte que par exemple le WOD « Cindy » pratiqué en mode AMRAP consistera en 5 tractions, 10 pompes et 5 air squats, répétés autant que possible, durant une certaine durée (par exemple 20 minutes). 

Le Murph sera composé quant à lui de 1600 mètres de course à pied, de 100 tractions, de 200 pompes, et enfin de 300 squats. Pour votre confort, vous pouvez bien sûr choisir dans quel ordre vous préférez vous consacrer à chaque mouvement. 

Cela vous semble facile ? Nous vous défions de dépasser les 15 tours. Si vous y parvenez, vous pouvez revenir le lendemain, pour l’exercice suivant.

Quelques conseils avant de débuter le CrossFit

Si vous envisagez de vous adonner au CrossFit, il est certaines recommandations à faire. On entend souvent dire que les CrossFiteurs se blessent souvent, mais cela n’est pas à imputer à la discipline elle-même, mais plutôt à une mauvaise pratique. 

L’émulation et la relative liberté dont jouissent les pratiquants peuvent en effet donner envie à certaines personnes de se dépasser, d’aller même au-delà de leurs capacités. Surtout, prenez le temps, allez à votre rythme tout en essayant de faire toujours mieux. Ne pas vous blesser reste la meilleure façon de pouvoir progresser, quel que soit le sport.

Ensuite, renseignez-vous bien sur la box, ou salle de CrossFit que vous visez, et sur les coaches qui y enseignent. Comme tout effet de mode lucratif, ce sport attire éventuellement des personnes moins qualifiées. Un bon coach sportif et un bon équipement seront d’indéniables atouts pour votre progression. 

Enfin, plongez-vous sans modération dans cette véritable Bible du CrossFit en français, où de très nombreux conseils, notamment de Greg Glassman vous permettront d’effectuer rapidement de belles performances en CrossFit.