Fraîchement diplômé ou en cours de formation, vous vous orientez vers le secteur du coaching sportif à domicile. Une fois la délaration d’éducateur sportif réalisée, vous allez vous poser la question du statut à adopter : entreprise individuelle (micro-entreprise, EIRL) ou société (SASU, EURL…) ?

Le statut vers lequel vous vous tournerez probablement est celui d’auto-entrepreneur. En vogue depuis sa création en 2008, il facilite grandement les démarches de création et de gestion de votre activité, et permet de bénéficier d’une protection sociale adaptée.

Dans cet article, nous vous proposons de suivre la démarche de déclaration d’auto-entrepreneur pour permettre au futur coach sportif que vous êtes de gagner un peu de temps… 

Démarrer sa déclaration

Voyons ensemble comment se déclarer comme auto-entrepreneur pour proposer ses services de coach sportif à domicile.

Premièrement, il faut se rendre sur le site dédié de l’URSSAF puis cliquer sur le bouton “Créer mon auto-entreprise » …

et ensuite, cliquez sur “Déclarer mon auto-entreprise” :

Choisir son domaine d’activité

Ensuite, vous devrez déterminer le domaine d’activité principal.

La liste est assez longue, c’est pourquoi on vous aide un peu…

En scrollant un peu on découvre l’intitulé “Loisirs, Animation, Cours de Sport” qui correspond parfaitement à notre activité visée.

Il faudra ensuite cocher la case “afficher toutes les activités du domaine” pour faire apparaître le menu déroulant avec toutes les spécialités.

Celle qui nous intéresse ici est “préparateur physique à domicile” :

Il est très important de choisir cette dernière puisqu’elle vous oriente dès le départ de votre création d’entreprise vers la prestation de service à la personne.

En obtenant ultérieurement l’agrément du même nom, vous pourrez faire bénéficier vos clients d’une réduction d’impot de 50% !

Bon, tout ça c’était la partie facile, on va rentrer dans la partie plus complexe de la déclaration.

Les informations détaillées

Pour les cadres 1 et 2 il suffit de remplir les champs obligatoires :

Le cadre 3 propose d’opter pour un statut particulier pour le conjoint, si ce dernier travaille dans l’entreprise.

Le cadre 5 te propose de créer une EIRL, une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée.

Le cadre 6 concerne le lieu où sera exercé l’activité : il suffit donc d’indiquer l’adresse à laquelle seront reçu tous les documents administratifs (et également les arnaques en tout genre).

Dans Le Cadre 7 l’URSSAF souhaite connaître la date de début de l’activité.

Je vous recommande d’indiquer celle à laquelle la demande est faite. En effet, la validation de la démarche peut prendre environ un mois, mais vous êtes légalement autorisé à débuter votre activité professionnelle avant.

La déclaration sociale

Le cadre 8 vous demande d’indiquer :

  • votre choix entre un versement mensuel ou trimestriel des cotisations,
  • votre numéro de sécurité sociale,
  • votre statut complémentaire à celui d’auto-entrepreneur,
  • votre régime maladie actuel.

Au cadre 9 si vous cochez “oui” et optez pour le versement libératoire, vous devrez payer vos impôts en même temps charges au même moment et donc de payer ses impôts tout au long de l’année.

Si vous préférez régler les impots générés par cette activité en même temps que votre activité principale, cocher la case “non”.

Finaliser sa déclaration

Avant-dernière étape !

Pour finaliser votre inscription, L’URSSAF a besoin des informations contenu dans le cadre 11.

Enfin, il ne vous reste qu’à dater et valider le formulaire…

Well done, vous voilà coach sportif auto-entrepreneur.

Il vous reste à définir vos services et vos tarifs, construire un plan de communication et démarrer votre prospection…. Et oui il reste encore un peu de travail mais la partie “administrative“ est déjà bien avancée.