C’est un rituel bien ancré dans vos habitudes, à tel point qu’il vous semble tout à fait normal. Entre deux dossiers, après une réunion ou un appel téléphonique apparait soudain dans un coin de votre tête le souvenir de votre collègue préféré, le distributeur automatique. Déjà, vous ne parvenez plus à penser à autre chose qu’à des barres chocolatées, des chips ou ces biscuits outrageusement sucrés. Pourtant le distributeur et sont contenu son vos pires ennemis : vous n’en tirerez rien d’autre qu’un souvenir coupable, un bourrelet en plus, et une mauvaise santé. 

Mais vous savez tout cela, et qu’importe, vous allez vous laisser tenter. 

Dans cet article, nous allons vous donner des pistes pour parvenir à enfin combattre cette irrépressible envie de grignotage au bureau.

Tout d’abord, essayez de comprendre pourquoi vous désirez tant grignoter

Le grignotage peut rapidement devenir une addiction psychologique. En tant que telle, votre volonté seule ne suffit pas à vous faire éviter de tomber dans le piège une énième fois. Pour ce faire, il convient donc de vous poser une question très simple : pourquoi avez-vous besoin de grignoter ?

Faire le point est ici essentiel, car dans bien des cas, vous allez vous rendre compte à quel point le grignotage est avant tout le symptôme d’un mal-être au travail. Peut-être êtes-vous stressé et avez besoin de ce réconfort immédiat ? Vous vous sentez lésé, et l’on ne vous donne pas assez de travail ? Ou au contraire, votre patron est toute la journée sur votre dos, et le grignotage est le seul moyen que vous avez trouvé pour prendre une pause ?

Si vous vous reconnaissez là-dedans, peut-être est-il temps de faire le point sur votre vie professionnelle. Vous n’en êtes tout de même pas au stade du burn-out, mais quelque chose semble ne pas vous convenir !

Vous grignotez au bureau parce que vous avez tout le temps faim : l’importance des repas

Il se peut cependant que votre vie professionnelle vous convienne tout à fait, mais que les paquets de biscuits et autres sodas continuent de vous faire de l’œil. 

Si tel est le cas, c’est que le problème ne vient pas de votre emploi, mais de votre mauvaise hygiène de vie ! Et on ne le dira jamais assez, une bonne hygiène passe en tout premier lieu par une bonne alimentation. On vous le rabâche depuis toujours, le petit-déjeuner est primordial pour votre bien-être. 

Certes, vous trouverez de nombreuses excuses pour passer moins de cinq minutes devant votre tasse de café, mais aucune de ces excuses de jouera en faveur de votre santé. Que ce soit en raison d’une vie familiale trop chargée ou tout simplement parce que vous préférez dormir un peu plus que de consacrer du temps à votre petit-déjeuner, notez bien que votre santé et votre ligne sauront rapidement vous rappeler à quel point vous avez tort. 

Il n’existe qu’une seule solution, se lever 10 minutes plus tôt, et manger un bon petit-déjeuner équilibré et complet, en évitant bien sûr tout ce qui est produit ultra-transformés et composés en majorité de produits sucrés (finis les céréales et les biscuits au chocolat !). 

Évidemment ces conseils s’appliquent aussi pour tous les autres repas de la journée. Prenez le temps, et autant que possible, mangez sainement. Quelques légumes, une bonne portion de féculents, un fruit et un grand verre d’eau en début de repas vous aideront à arrêter de grignoter.

Si vous devez grignoter, faites ça bien !

On ne contrôle pas toujours son emploi du temps, et parfois on a passé une mauvaise nuit (ce qui augmente la sensation de faim), ou on n’a pas eu le temps de prendre un petit-déjeuner. Ce n’est pas grave, évitez surtout de culpabiliser, puisque ce simple coup de mou risquerait de vous faire courir vers le distributeur qui sera toujours là pour vous offrir un bon shoot de dopamine. 

Dans ces cas-là, prévoyez un cale-faim à base de fruits, de fruits secs, ou d’un produit laitier allégé en sucre. Surtout, notez bien que le sucre et plus largement les aliments à indice glycémique élevé joueront en votre défaveur puisqu’au contraire ils vont diminuer votre sensation de rassasiement. Accompagnez le tout d’un bon thé vert, et vous verrez que rapidement, vous n’aurez plus du tout envie de toutes ces mauvaises sucreries. Votre énergie et votre santé vous remercieront.