Certains pensent que quelques séances de sport pourront remédier efficacement aux conséquences d’un tabagisme léger : c’est tout à fait faux. Certes, la pratique d’une activité sportive est toujours une bonne idée, mais ne peut en aucun cas servir d’excuse sérieuse pour vous adonner à cette si mauvaise habitude. 

En revanche, il est absolument certain que la pratique d’une activité sportive décuplera vos chances de réussite dans votre projet d’arrêt du tabac : pourquoi ne pas troquer irritabilité, prise de poids et rechute potentielle contre satisfaction, paisibilité et bien-être ?

Il n’y a pas de bon tabagisme

Nous ne voulons pas jouer les moralisateurs : mais il est certains chiffres et certaines vérités qu’il est toujours bon de rappeler. 

En France, chaque année, ce sont près de 79 000 personnes qui meurent des méfaits du tabac. Cela équivaut à 216 personne par jour, soit trois fois plus que les meurtres, l’alcool, les accidents de la route, le sida ou les suicides

Ce n’est pas tout. Depuis peu, on se rend compte du désastre écologique lié à la seule présence des mégots (sans même parler de la fumée). En France, on estime à 30 ou 40 milliards de mégots jetés chaque année par terre (1000 par seconde !). Si l’on considère qu’il faut environ 500 litres d’eau et 2 à 3 ans pour qu’un mégot se décompose – à l’exception notable de l’un de ses composants, l’acétate de cellulose, qui lui met plus de 10 ans- il ne semble pas exagérer de décrire le tabagisme mondial comme étant déjà en soi un pur désastre sanitaire et écologique.

Nous pourrions ainsi continuer longtemps à dresser la liste des raisons pour lesquelles il serait bon que vous arrêtiez de fumer. Mais ce serait inutile : vous le savez déjà. 

Alors regardons plutôt en quoi la pratique d’une activité sportive sera votre meilleure alliée dans cette décision courageuse que vous vous apprêtez à prendre. 

Arrêter de fumer et faire du sport : une combinaison gagnante!

Quels sont les principaux obstacles lorsqu’on arrête de fumer ? C’est une épreuve difficile les premiers jours, et pour bien des raisons : perte de sommeil, prise de poids, irritabilité, angoisses et tonus absolument instable risqueront de vous faire échouer. Or échouer une fois, deux fois ou même dix fois, n’est absolument pas important : la seule différence entre un gagnant et un perdant, c’est que le perdant, quelque part dans le processus vers le succès, a décidé de baisser les bras. 

Comment ne pas baisser les bras, lorsqu’on arrête de fumer, alors que cela est si difficile ? Tout simplement en mettant en place une sorte de rituel sportif. Arrêter de fumer vous fait grossir ? Faire du sport vous aidera à perdre du poids, voire même affinera votre silhouette. Le manque de cigarette vous rend nerveux, irritable, vous met littéralement sur les nerfs ? Aucun problème : une course et une petite séance de yoga ou de relaxation vous redonneront rapidement la paisibilité pour vivre normalement. Vous ne parvenez plus à dormir depuis que vous avez pris la décision courageuse d’arrêter de fumer ? Et toute la journée, vous vous sentez angoissé ou stressé ? Faire du sport vous videra la tête, et il ne fait aucun doute qu’avec l’arrivée des courbatures disparaissent bien vite les mauvaises pensées. 

Reprenez confiance en vous et vous vous rendrez compte rapidement qu’avec l’arrêt de la cigarette et la reprise d’une activité sportive, c’est votre vie dans son ensemble qui semblera aller mieux : vous serez plus épanoui, et plus heureux.